• Voyage Afrique
  • Comment se déplacer pendant votre séjour en Afrique

Comment se déplacer pendant votre séjour en Afrique

Les moyens de transports en commun en séjour en Afrique sont très nombreux, avec quelques nuances en fonction du pays (règles de circulation, état des routes, organisation). En s'armant parfois de patience et en suivant les règles locales, il est très facile d'arriver à destination sans aucune difficulté particulière. De plus, les déplacements en commun sont très économiques, ils permettent d'admirer les différents paysages et offrent une immersion complète auprès des locaux.

Pour les déplacements de longue distance

Découvrez nos suggestions d’itinéraires en Afrique :


Se déplacer en bus

Le bus est le transport en commun en Afrique le plus courant. Economique, il dessert toutes les régions en assurant un confort acceptable et une bonne sécurité. Prendre le bus nécessite surtout d'être organisé et parfois patient. En effet, en raison des qualités de route inégales en fonction des régions et des saisons, les voyages peuvent durer plusieurs jours et nécessiter des arrêts. Dans certains pays il est interdit de rouler de nuit, et la vitesse de déplacement n'est pas toujours très performante. Les bus partent depuis les villes ou les gares routières, souvent à heure fixe et tôt le matin. Selon les compagnies, les billets peuvent être achetés directement dans le bus ou la veille. En Ethiopie, il faut compter entre 20 et 35 birrs pour un billet parcourant 100 km. Lors des déplacements, il ne faut pas ouvrir les fenêtres car les Ethiopiens ont peur des maladies. Certaines compagnies plus haut de gamme proposent des déplacements dans des véhicules climatisés et dotés de toilettes et sièges inclinables. Le prix du billet pour ces compagnies en Ethiopie est dix fois plus élevé.

Se déplacer en voiture

En fonction du pays où vous voyagez, le permis international est reconnu mais pas toujours. Par exemple, s'il est reconnu au Botswana (avec âge minimum de 21 ans et expérience demandée d'au moins 1 an), certains pays comme l'Ethiopie ne le reconnaissent pas et il est nécessaire de faire une demande auprès du ministère des affaires étrangères. Pour s'éviter toute perte de temps et d'argent, les voyageurs évitent de passer par cette formalité au risque de se faire contrôler sur la route. En Afrique, l'état des routes n'est pas régulier partout, il faut s'attendre à quelques surprises. Parfois il vaut mieux rouler lentement et avertir de votre arrivée en klaxonnant, comme au Botswana. Dans ce pays, par ailleurs, on roule à gauche et de jour seulement. Si vous roulez de nuit, fermez bien portes et fenêtres pour éviter tout carjacking. Avant de prendre la route, vérifiez votre réserve d'essence et ne partez pas sans une roue de secours. Bon à savoir : la location d'une voiture dans une agence éthiopienne comprend généralement le service de chauffeur inclus, à raison de 100$ par jour en moyenne.

Les autres moyens de déplacement

Prendre l'avion

C'est le moyen le plus rapide pour relier les principales villes du pays. Les billets d'avion sont très abordables pour les vols internes (en Ethiopie, compter entre 50 et 200€).

Se déplacer en taxi ou en minibus

Les courses en taxi sont négociables et permettent de se déplacer assez rapidement. Si vous envisagez le minibus, le prix est beaucoup moins cher (en Ethiopie : environ 100 birrs pour le taxi et entre 1 à 5 birrs pour le minibus).

Se déplacer en tuk-tuk

Empruntés aux cultures chinoises et indiennes, les déplacements en tuk-tuk sont courants, notamment en Ethiopie. Il s'agit de petits véhicules à 3 roues qui se faufilent dans la circulation. Ils sont très pratiques et économiques, ne coûtant que 2 birrs en moyenne par personne en Ethiopie. Envie d'un petit déplacement encore plus local ? Vous pouvez grimper sur une carriole attelée en suivant le seul rythme des chevaux.

Les moyens de transport moins utilisés

Le train et le stop ne font pas partie des moyens de déplacement privilégiés en Afrique. Les lignes de chemin de fer ne sont pas de toute dernière génération, et le stop n'est pas conseillé pour des raisons évidentes de sécurité. Dans les grandes agglomérations comme Addis-Abeba en Ethiopie, le tramway séduit de plus en plus.


De façon générale, les moyens de déplacement et de transport en Afrique sont accessibles et à des coûts variables. Parfois il est possible de négocier, en particulier une course en taxi, mais pour certains billets (bus, avion) les prix peuvent parfois grimper en flèche. De façon générale, l'utilisation des moyens de transport usuels en Afrique nécessite une certaine organisation, et un brin de patience pour faire face aux aléas des routes et des caprices de la météo, selon les saisons. Mais ils permettent une immersion sympathique auprès des habitants.

Haut