Média en Afrique

Les médias sont présents dans tous les pays d'Afrique, mais auprès d'audiences très diverses. Ils permettent de relayer des informations sur l'économie en Afrique ainsi que les informations principales à l'international. A chaque pays correspond une politique de gestion et diffusion des médias assez spécifique.

La presse écrite en Afrique

Découvrez nos suggestions d’itinéraires en Afrique :


Il y a 50 ans naissait l'un des premiers journaux du continent : le Daily Nation. Si les journaux existent depuis plusieurs décennies, il faut constater que la presse n'a que rarement profité de liberté d'expression durable. On estime que c'est entre 1990 et 2005 que les journalistes ont pu le plus s'épanouir dans la rédaction d'articles non censurés ou contrôlés par l'Etat. Il fut une époque ou la majorité des journaux appartenaient uniquement au gouvernement, qui en réglementait le contenu. Mais depuis, les journaux indépendants se sont multipliés, pour arriver à plusieurs centaines à travers le continent. A noter toutefois que le métier de journaliste devient particulièrement difficile, ce qui le rend aussi plutôt rare. Si au Zimbabwe on compte 1 journaliste pour 34'000 habitants, en Ethiopie ce chiffre grimpe à 99'000.

La Radio en Afrique

Etant donné sa facilité de transmission et d'utilisation, la radio reste un média particulièrement prisé. Dans tout le continent on en dénombre des centaines, tant des radios du public que des stations indépendantes. En Ethiopie, il existe deux stations principales, dont la plus connue, Voice of Ethiopia, diffuse des programmes dans de nombreuses langues et dialectes dont le français et l'anglais. Elle rassemble 100'000 auditeurs. Au Mozambique, la radio est le média le plus étendu à travers tout le pays. La plus connue est la station gouvernementale : Rádio Moçambique, créée en 1975. En Zambie, il existe trois stations principales : ainsi qu'un service de radio éducative. Plusieurs émetteurs sont installés pour permettre une diffusion large sur tout le territoire.

La télévision en Afrique

En Afrique, l'audiovisuel occupe une part très importante, avec une croissance toujours plus grande. La télévision est regardée par plus de 90% des individus de plus de 15 ans, ce qui prouve l'importance de ce média. En moyenne, un téléspectateur classique regarde la télévision environ 4 heures par jour, un chiffre qui évolue au fil du temps. Certains pays sont pourtant moins gourmands comme l'Ethiopie, qui rassemble seulement 40'000 téléspectateurs sur la chaîne d'Etat "Ethiopian Télévision - ETV". Au Zimbabwe, il existe 16 chaînes de télévision, mais seuls 30% des foyers peuvent les réceptionner, en raison du manque d'infrastructure. Pourtant, dans certains pays comme le Mozambique, la télévision couvre près de 80% du territoire, mais n'est regardée que par une petite partie de la population, étant donné les problèmes d'accès à l'électricité.

Internet en Afrique

Force est de constater que malgré des efforts de développement, l'Afrique est en retard par rapport à l'accès à internet. Il faut noter toutefois que la progression du déploiement de réseau s'intensifie, permettant en 2015 à 29% des africains d'accéder à internet, contre 8% en 2010. Toute la problématique de l'accès à internet réside dans les tarifs et les infrastructures, et à l'absence de réseaux internationaux à haute capacité. De nombreuses initiatives sont en train d'être engagées afin de mieux raccorder l'Afrique au reste du monde. De grandes firmes sont en train de poser des lignes de fibre optique pour rallier les grandes villes européennes et asiatiques.


Les médias permettent aux africains de s'instruire sur les événements nationaux et internationaux. Avec la montée en puissance d'internet et des nouveaux médias à travers le monde, la progression dans ce type de média est bien plus importante que pour les chaînes de télévision ou la presse écrite. La faute également à un faible taux d'alphabétisation dans de nombreux pays, à l'accès limité à l'électricité et aux infrastructures insuffisantes. Mais grâce à diverses initiatives, les médias indépendants prennent de l'importance et certains pays démocratiques peuvent compter sur un gouvernement moins restrictifs, offrant plus de possibilités d'expression et d'accès à l'information.


Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

22139

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

146117

voyageurs nous ont fait confiance

Haut